jeudi 25 février 2016

La France insoumise monte au Front !

Photo Sud Ouest
En ce moment, tout va plus vite et les tenants des magouilles de la Vième République ne se privent pas de faire dans les grandes manœuvres pour brouiller les pistes et en arriver à leurs fins ! Pourquoi devrions-nous soit en être les spectateurs ou, pire encore, soit nous compromettre dans une mascarade qui n'a d'autre but que de faire la tambouille politicienne ?

Le premier tour des présidentielles ne doit pas se jouer sur une soi-disant primaire à Gauche qui n’a d’unitaire que le nom et qui est surtout une tromperie politique. Une alternative à Gauche résulte d’un débat arbitré par le Peuple, sur la base d’un programme qui doit répondre à l’essentiel de ses attentes. C’est tout le contraire d’une primaire.


En faisant des citoyens la force de proposition première est la condition qui devrait permettre de marquer des points dans la bataille culturelle.
Photo JM. Pascal
Nous sommes sortis du Congrès de Villejuif avec une ligne claire. Comme le dit Laurence Pache, membre du Secrétariat exécutif du PG  : « J’aspire à ce que nous arrivions à faire ce que nous disons, j’aspire à ce qu’on puisse enfin mettre sur le métier notre ouvrage ! »
Justement, dans ce congrès, nous avons mis sur le métier notre ouvrage et les débats ont été serrés et riches.
À présent, il ne reste plus, si j'ose dire, qu'à nous y tenir.
ere_du_peuple.png
La nouvelle alliance de la Gauche de la Gauche ne peut pas être un cartel de partis comme c’est le cas jusqu'à présent, mais une force politique rassemblée autour des aspirations exprimées par le mouvement citoyen fédéré. À charge à cette nouvelle force à Gauche de la Gauche, à laquelle il faudra trouver une dénomination non équivoque, de bâtir un programme tenant compte aussi des acquis de 2012 et de la nécessité de passer à la Sixième République.
 
Nous sommes donc sur le bon chemin. Cette fois, nous pouvons enfin affirmer notre autonomie et nous mettre à la disposition du Peuple !
En s'adressant directement au Peuple, Jean-Luc Mélenchon assume ses responsabilités d'homme d'État.
photo_profil_jlm_2017.png
En contribuant à unifier les mouvements citoyens, à faire en sorte que la plateforme jlm2017.fr soit le lieu de co-construction du programme qui portera, entre autre, la Constituante, nous faisons notre boulot de militants du PG.
 
Dans ce cadre, le PG doit jouer son rôle en tant que parti et se prononcer par rapport aux débats portés par le mouvement citoyen et, à son tour, se positionner avec son candidat (JLM).